Archives du blog

Ma galère avec mon poids reprend…

Cela fait quelques années que je ne suis plus passée par ici, ce n’est pas l’envie qui manquait mais, je ne faisais absolument rien d’important, du moins à partager. 🤷‍♀️

Ceci dit , j’ai décidé de partager cette fois step by steb avec toi mon expérience. J’ignore si ce sera une réussite (je l’espère !!) mais je vais être la plus honnête dans mon récit. Pour garder une trace de mon vécu ainsi que pour, peut être, encourager quelqu’un d’autre qui hésite encore à se botter les fesses.🏃‍♀️

Je suis en surpoids depuis 2014. Les applications sur le net indique que je suis obèse. Ça m’a frappé là où ça fait le plus mal.. Dans mon ancien article sur le sujet je faisais 80kg. Aujourd’hui je fais 83kg.

L’histoire de ce cumul de kilos est aussi longue que les 5ans, y’en a de tout: depression, cortisol, mode de vie sédentaire, fastfood, grignotage… Toute les conneries, give it a name, i did it.🤦‍♀️

Et je crois que le plus malheureux c’est que je me mentais en me disant que j’arriverai facilement à m’en débarrasser et que et que et que… La vérité, j’avais mal, j’avais peur, je me détestais et je m’enfonçais plus dans mon mal.

La surprise est que ma prise de conscience et mon désir de changement ne venait pas de mon problème de poids, du tout ! Mais de ma dépression qui prenait un temps ridicule ! Même moi j’en avais marre de moi ! J’avais juste envie de me réveiller le matin avec une autre idée en tête que : encore une journée de merde à survivre !

J’ai commencé par une looooooooongue réflexion et discussion avec mon autre moi (schizophrénie je te présente ma lectrice !) et mes problèmes étaient sans fin ! Alors comme la bonne organisée que je suis, j’ai commencé par le nettoyage. Et cela voulait justement dire mettre dans la poubelle de ma vie toutes les personnes toxiques qui la peuplent et qui me rendent tout évolution impossible . Et surtout, quand tu jettes la poubelle, ne garde pas la corbeille !

Je ne crache pas sur mon passé ni sur les personnes qui ont partagé mon quotidien pendant des années, disant simplement qu’il y a toujours une/des personne dans ta vie, que tu aimes peut être beaucoup, qui est peut être quelqu’un de super, mais qui te rend triste, qui te manque de respect, qui impacte ton estime de Toi-même… Sans parler des mauvaises personnes qui , ça va sans le dire, ne doivent pas faire partie de ta vie de toute façon.

Je me remettais en question sans cesse, je culpabilisais, j’avais toujours tort dans ma tête même quand je savais avoir raison. Je suis le genre qui lorsque je fais un truc bien, je me disais que j’ai manqué de le faire parfaitement… Tout ce poids sur ma conscience se traduisait sur ma nourriture et ma façon de me regarder dans le miroir.

Aujourd’hui je n’ai plus autant d’amies qu’avant et c’est tant mieux, on dit que c’est un signe de maturité d’avoir une à deux amies max à mon âge ☺️ mais je me sens mieux. Je me sens aimée et appréciée pour qui je suis réellement. Et cela a soulevé un énorme mal de ma conscience. Je n’ai même plus de crise de migraine depuis un bon moment (les crises qui étaient quotidiennes !)

Pour venir à l’essentiel.. Je suis maintenant toute focus sur ma santé. Oui je dis bien santé et non pas perte de poids. J’ai pris conscience de toutes les choses qui, réunies, m’empêchent d’avoir une meilleure qualité de vie. Et c’est par là que je commence.

M comme.. Mauvaise Mine de Maman.

FATIGUEE

J’ai des cernes, je suis fatiguée à la première heures de la journée et quand le réveil sonne tu peux m’entendre me plaindre : NOOOOON C’EST PAAAAAAAAAS VRAI!!!! et à partir de midi, j’ai un regard de folle qui ne veut rien dire, et je ponctue toutes mes phrase par : quoi? j’ai pas compris… MAIS KESKIM’ARRIIIVEEEEUUU!!!

kel annee

Je suis tout le temps FATIGUÉE. Mais ce n’est pas pour me plaindre que j’écris cette article! je peux pleurer ma vie contre mon oreiller et me lever avec mon plus beau sourire tout large le matin ( puisque oui, pleurer ça aide à évacuer mais ce n’est pas notre sujet) Je l’écris pour expliquer aux #futuremaman surtout POURQUOI une maman, c’est toujours exténuée ..

C’est parce que je suis une maman Bis, une Épouse, une Fille, une sœur, une cuisinière, une femme de ménage, une organisatrice de planning de toute la famille, un professeur: de langues, de bonnes manières, de dessin et de jeux… une infirmière polyvalente et un arbitre. Et qu’être tout cela à la fois c’est juste une énergie gigantesque à fournir. Parce que les enfants, eux, ne sont jamais fatigués. Parce que rien que pour les convaincre de manger ou de faire une sieste nécessite la diplomatie d’un chef d’État et des atouts que rien dans ta vie de jeune fille ne te prépare à avoir (on apprend nul part à devenir #parent ou #maman.. Tiens! ça me rappelle une chanson de STROMAE, mais laquelllle????).. Parce qu’être parent, c’est aussi s’inquiéter, stresser, s’interroger, veiller sur leur santé, leur épanouissement, leur bien-être  et faire en sorte qu’ils aient une vie plus belle que la tienne et ne manquent de rien, parce que leurs avenirs, c’est ma responsabilité.. Parce que c’est un travail à vie, 7 jours/7, 24 h/24, et que c’est une grande responsabilité.. Parce que l’ordi dans mon cran n’arrête pas de clignoter tout au fil de la journée: les couches, le lait, le pédiatre pour Adnane, les vaccins de 9 mois, les anniversaires, les sorties, les devoirs, les ceci, les cela…. et qu’il y a toujours une autre voix dans ma tête que la mienne qui me critique sans arrêt parce que j’ai sans cesse peur de tout : des microbes, de les voir malades, de la nourripourriture (j’invente les mots que je veux), de les perdre, de les décevoir, d’être une (vraie) mauvaise maman.. Parce que dans ta tête tu es la responsable Numéro 1 de tout ce qui leur arrive, que tu te répètes que tu aurais du deviner, savoir, prévoir, réagir.. et que tout cela pèse sur le petit épaule de #mamanpoule

C’est avant tout aussi,que tu ne veux pas les perdre des yeux, ni rater leurs premiers mots, pas,sourires.. et que tant pis si tu ne dors pas, ou mal, ou peu.. quand tu entends leurs bruits et que tu les vois sauter sur tes canapés à 600dh le mètre et dessiner (te dessiner) sur tes murs qui se lavent pas avec leurs doigts tartiner de Nutella, tu te surprends à sourire et tu te dis que tes enfants sont heureux et en bonne santé et que, finalement, c’est ce qui compte vraiment.. et que pour tout ce que j’ai dit et ce que j’ai oublier de dire, ce n’est pas très grave d’avoir une mine de déterrée si c’est le prix à payer pour être MAMAN 🙂

Bad mum attitude : >1< les devoirs

banner magalere bad

Vous savez,dans la vie,il y a des choses super chiantes.. un exemple: les devoirs.

Les soirs, quand 6 ans rentre, il en a un paquet..ce n’est pas la joie,vous savez?..le soir moi je suis plutôt FA–TI–GUÉE– et puis, ils ont cette fâcheuse manie de donner aux enfants les lettres qui se ressemblent de prononciation en premier..Nous avons eu le M, N puis L ,6 ans se confond encore.. chez moi cela ressemble un peu au Kouttab: M avec A…(lui) LA?NA?MA!!!!  C’est pareil pour D , T et P maintenant..je ne suis pas très emballée non plus pour les faire,vu que sur son emploi du temps,il aura demain matin ce qu’il a eu aujourd’hui dans l’après-midi..et qu’il est tellement fatigué qu’il en devenait dyslexique!

En Moyenne section,il avait des devoirs le Mercredi et le samedi..c’était parfaitement gérable..cette année,c’est tous les soirs,et c’est en quantité considérable..je me demande,si c’est ce qui lui reste à faire chez lui,combien d’informations lui ont-ils injecter toute la journée??!! puis,ce n’était pas devenu INTERDIT les devoirs?hein?

Bref,avec 9 mois sur le dos toute la journée, je suis aussi adorable qu’une porte de prison le soir,donc c’est surtout Zhom qui s’en occupe, comme ça il ont au moins une activité quotidienne 😉

qu’en pensez-vous,des devoirs? Moi ça m’a toujours stressé :/

%d blogueurs aiment cette page :